Fabrice Simon

présente son exposition

"Québec sauvage"

C’est l’observation qui l’a conduit plus tard à vouloir mettre en images et partager avec les autres, les secrets du « libre et sauvage ». L’appel de la forêt de Jack London lui a permis de s’évader lorsqu’il était encore enfant, dans les dures contrées de l’Amérique du Nord. Un rêve qu’il s’était promis de réaliser un jour et c’est en 1999 qu’il pose le pied pour une première fois sur ce continent, au Québec. Tombé amoureux de ces grands espaces, il va voyager du Québec à la Colombie-Britannique puis en Alaska pendant presque 20 ans pour finalement se retrouver de nouveau au Québec. Ses nombreuses rencontres dans la belle province et l’envie de travailler dans cette nature au long de l’année, l’ont décidé de changer de vie.